Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Les représentations du monde et l’activité humaine > Arts visuels > L’histoire de Coq Mastoc et Fulbert : exemple d’un projet CLEAC
Publié : 3 septembre 2015

L’histoire de Coq Mastoc et Fulbert : exemple d’un projet CLEAC

L’école de Fesques, classe de GS de 22 élèves, a participé à un projet CLEAC sur l’année 2014 - 2015.
Voici la présentation du projet en image et en musique par son enseignant :

Fulbert le monstre des marais.
Classe de GS 22 élèves FESQUES

Le but de ce projet est d’offrir aux élèves un accès privilégié à la culture et une sensibilisation aux références sur l’identité culturelle du pays de bray (boutonnière, paysage, milieux humides, savoirs faire locaux...) .
Ce projet a été réalisé dans le cadre du CLEAC 2013 (Contrat Local d’Education Artistique et Culturelle).
Ce dispositif CLEAC portait sur deux grands volets :
- le patrimoine local
- l’expression corporelle.
Ce projet intègre la classe dans un dispositif local, et permet de participer à des ateliers et animations financés par des partenaires institutionnels.
Le thème transversal de ce projet est celui des quatre éléments (thème de l’exposition départementale).
Ce projet, inscrit dans le volet patrimoine local, s’organise en trois volets :
Le patrimoine local un support culturel
Le spectacle vivant une interprétation du monde de l’écrit.
La production d’œuvres comme témoignage

1. Le patrimoine local un support culturel
En juin 2013 avec le concours du lycée agricole de Neuchâtel en Bray nous avons réalisé un travail qui a conduit à la mise en place dans la commune d’un parcours patrimoine destiné aux enfants de l’école.
Nous nous sommes appuyés sur ce projet pour permettre une visite thématique de la commune par les enfants et réaliser des œuvres intégrées dans l’espace communal.
La commune possède un milieu naturel humide (le marais de fesques) reconnu pour son intérêt patrimonial et géré par le Conservatoire des Sites de Haute-Normandie.
Dans le cadre de projets soutenus par l’agence de l’eau nous avons pu découvrir le marais guidés par un animateur du conservatoire des sites.

2. Le spectacle vivant une interprétation du monde de l’écrit
Parallèlement la mise en place d’ateliers de transmission orale avec un intervenant a permis aux élèves de se mettre en situation active d’écoute et de produire des scènes sur le patrimoine oral (contes et légendes) qu’ils connaissent et qu’ils apprennent à découvrir.
Ecoute, découverte et production de spectacle vivant.
Les élèves vivent des situations actives d ’écoute et de production et approchent les contes et légendes comme œuvres patrimoniales.
Cet atelier a eu lieu dans la salle des fêtes située à proximité immédiate de l’école.
Une dizaine d’heures d’intervention de Christian Tardif conteur acteur de la compagnie Metalepse nous a permis d’imaginer et de faire vivre une légende locale :
« Un monstre a été aperçu dans le marais ! »
Au-delà des craintes bien légitimes crées par une telle annonce, le fil conducteur est trouvé et le projet est alors lancé.
La légende élaborée et enrichie en classe grâce aux séances avec Cristian Tardif (l’intervenant de l’association)
Nous avons enregistré l’histoire de coq mastoc et Fulbert le monstre des marais.
Cette légende contée a donné lieu à une représentation dans le cadre du spectacle de fin d’année scolaire.

3. La production d’œuvres comme témoignage

La visite du musée de Neufchâtel permettra de connaître et de reconnaître le patrimoine local lié à la terre et en particulier les poteries de martincamp et les céramiques locales.
Joseph Dion le potier de l’association terre en Bray nous a aidé à réaliser le monstre.
Après une première familiarisation avec l’élément terre nous avons conçu et réalisé notre monstre : Fulbert
Il est réalisé en grès pour pouvoir rester à l’extérieur et est composé de 5 tronçons qui ont chacun été réalisé par un groupe d’enfants
Cette conception permet à chaque enfant de participer et aussi d’obtenir un format compatible avec la cuisson haute température dans un four aux dimensions modestes.
Fulbert est le témoin des différentes expériences vécues :
Tout d’abord Fulbert possède tous les attributs liés au quatre éléments
Il possède des pattes, des ailes, une queue de poisson, et une gueule qui crache du feu.
Il revêt les différentes couleurs attribuées aux 4 éléments : marron (terre), bleu (eau), blanc (air), rouge (feu)
Fulbert témoin de la naissance de notre légende est installé dans le marais de Fesques.
Grâce à l’aide de la commune il a pris place le 1er juillet 2015 sur une plate forme en bois qui lui sert de tanière.
On peut également observer toute sa descendance : de nombreux œufs sont présents et certains ont éclos…